Mots et Musiques         d’un homme ordinaire

 

Philanthropie et self-défense

 

Les philanthropes devraient protéger leur générosité avec la maîtrise du non comme méthode de self-défense. Des organismes microbiens attaquent avec cynisme ou débilité leur gentillesse, des virus prennent leur bienveillance pour de la faiblesse ou de la naïveté, et s'installent sans remords ni compassion pour leur hôte. Ils perturbent l'existence des autres la plupart du temps dans une impunité totale. Ils cherchent à détruire tout simplement parce que c'est leur fonction. Le parasite ne se pose pas de questions morales.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0